Enflamme moi !

Je manque d’oxygène ; je meurs lentement. Mes flammes ont depuis longtemps disparues. Il ne reste de moi plus qu’un petit tas de cendre, une simple braise rougeoyant doucement sous le vent frais de la nuit. Je m’accroche à ce petit filet d’air attendant que tu reviennes souffler sur moi.
Quand tu reviendras, tu m’attraperas à deux mains. J’aurai juste assez de chaleur pour te réchauffer les doigts. Tu approcheras tes lèvres et je grésillerai d’excitation dans l’attente de ton souffle. Tu prendras ton temps, savourant ma tendre chaleur.
Tes lèvres s’ouvrent légèrement, je ferme les yeux. J’ouvre grand la bouche pour me nourrir de ton air. Une délicate caresse cours sur mon corps, je deviens rouge. Mon cœur pulse au rythme de ta respiration divine.
Souffle, souffle ne t’arrête surtout pas!
Je commence à m’embraser. Une petite flamme prend vie. Elle se lève et s’accroche à l’un de tes doigts. Elle s’agrippe à ta peau. Je te sens trembler sous moi. Malgré la chaleur, tu me gardes aux creux de tes mains. Tu m’admires, ton regard se pose sur mes courbes. Je me cambre, tourne autour de tes doigts.  J’aime reprendre vie sous tes délicieuses caresses. Tes doigts se resserrent autour de moi pour m’abriter du vent. Dans la nuit, mon corps dévoile ton visage, un rictus se dessine sur tes lèvres.
Ne me lâche pas, continue de souffler !
Mes flammes grandissent entre tes doigts. J’ai faim, je crépite d’impatience. Je te lèche les doigts, plante mes dents dans le muscle charnu de ton pouce. Dans un gémissement, tu tombes à genoux sur la terre humide. Je te saisis par les poignets pour t’attirer à moi. Tu résistes, tu refuses de t’abandonner aussi simplement. Je remonte le long de tes bras, déchire ton pull. Je veux sentir tes muscles sur mon corps. Je me jette brûlante contre ton torse te faisant basculer en arrière. J’entends ta tête cogner sur le sol. Tu grognes. Je me presse contre toi, mes bras s’enroulent autour de ton cou. Mes doigts se glissent dans tes cheveux.  Mes lèvres s’approchent de ta bouche. J’y dépose un baiser ardent. Ton corps se tord.
J’ai envi de toi !
Ma jambe se faufile entre les tiennes. Je sens, sur ma cuisse, ton sexe durcir, je m’enflamme à son contact. Mon corps ondule tout contre toi. Ma bouche descend sur tes épaules musclées. Tu sens ma morsure, je serre fort ma mâchoire. Mes dents pénètrent dans ta chair ; je veux y laisser ma marque. Tu retiens un cri dans ta gorge mais tu ne peux empêcher ton corps de se tordre. Ma main descend sur ton ventre. Tes doigts s’enfoncent dans la terre. Tu cherches à t’accrocher pour ne pas sombrer. Mes doigts s’enroulent autour de ton sexe. Je te serre dans ma main.
Je te veux !
Je t’emprisonne entre mes jambes et te fais glisser lentement en moi. Tu pénètres au cœur même de mon brasier. Je soupire de soulagement. Tu t’arc-boutes et t’enfonces plus profondément. Mes hanches dansent pour ton plaisir. Mon rythme s’accélère ; tu t’embrases. Tu as perdu ton souffle, tu es submergé par le désir de jouir. Je te vois tout entier, ma lumière éclaire les ténèbres, mon corps a réchauffé l’air. Tu frémis et boue à chacun de mes mouvements. Tes pieds griffent le sol. Tes muscles se crispent, et dans une dernière convulsion, je te sens jouir. Je t’emporte avec moi ; consumons-nous jusqu’au petit matin.

 Tu es à moi !

 

 

 

Laisser un commentaire